Relax a Capurgana avant le grand retour

Pour les derniers pas de notre voyage nous decidons d’aller hors des sentiers battus, dans un endroit tranquile et isole au bord de la mer. Donc direction Capurgana, un village au bord de la mer des Caraibes, situe a la frontiere avec le Panama. Ce village tres difficile d’acces est entoure de foret tropicale, il n’y a ni route ni voiture et il n’est accessible que par bateau et pas n’importe lequel. En effet apres 12 heures de bus a travers des routes en mauvais etat, il faut prendre pendant 2h30 un bateau ou plutot une grosse barque ou ont ete attaches 3 moteurs de 200ch. Le bateau fonce et il y a des vagues enormes allant jusqu’a 3 metres. On est secoues comme jamais, ca fait tres mal au dos et certains passagers se mettent meme a pleurer de peur ou de douleur… bref autant dire qu’on etait sacrement contents d’arriver.

Bateau turbo capurgana colombie

Tout le monde porte son gilet de sauvetage…

Le village est tres sympa, petit et relax. On loge dans une grande chambre au dessus du centre de plongee et on voit la mer de notre terrasse! Nos efforts pour arriver ici sont bien recompenses!

La vue de notre chambre

La vue de notre chambre

Capurgana

Capurgana

On fait la connaissance de Javier notre prof de plongee, comme la plupart des plongeurs il est detendu et sympa. Il est argentin et informaticien de formation mais il a tout lache il y a 4 ans pour devenir prof de plongee. Il va donc nous guider dans notre quete vers notre « Advance Open Water » ou certification avancee de plongee. Nous devons juste faire 5 plongee specialisee puis bien repondre a des questions theoriques pour etre recus.

Lors des deux premieres plongees on doit avoir une flotabilite parfaite puis arriver a suivre un parcours a l’aide d’une boussole. Vraiment facile pour Lulu par contre c’est pas gagne pour Timo qui a le mal de mer et qui se concentre plus sur son vomi que sur les exercice…

Lulu en position du buddha

Lulu en position du buddha

Timo essaie de faire la position du buddha

Timo essaie de faire la position du buddha

Timo avec sa boussole

Timo avec sa boussole

Heureusement pour les plongees suivantes on a retrouve les medocs contre le mal de mer de l’Antarctique qui avaient permi a Timo de supporter des vagues de 10 metres sans broncher. A la plongee suivante on descend a 32 metres et Javier nous demande de faire une addition pour verifier si notre cerveau fonctionne encore a cette profondeur. Et ce coup ci c’est Lulu qui s’est trompee pour calculer 832+ 199!

Pour la derniere sortie il faut attendre le coucher du soleil car on va plonger de nuit! C’est un peu stressant car il a des vagues de presque 3 metres mais c’est surtout super excitant de tenter une nouvelle experience. Apres une descente plutot facile nous voila sous l’eau avec notre grosse lampe. C’est interessant de voir la couleur reelle des poissons et des coraux car en journee la profondeur filtre la lumiere du soleil et les couleurs sont falsifiee. Ainsi les coraux qui etaient marrons la journee sont en fait rouge vif sous la lumiere de la lampe. L’eau est pleine de plancton et si on eteint nos lampes et on remue l’eau autour de nous, le plancton devient fluorescent ce qui donne un spectacle hallucinant.

Ca y est on est des plongeurs avances! Mais bon c’est que sur le papier car en realite on ne maitrise pas tant que ca.

Apres ces quelques jours de plongee, on marche 1h30 jusqu’a Sapzurro le village voisin qui permet d’acceder a une plage situee… au Panama! A la frontiere on sympathise avec un militaire en service qui nous raconte plein d’histoires sur la Colombie, la drogue, Ingrid Betancourt, Pablo Escobar et les jolies filles de Medellin…

Le village de Sapzurro

Le village de Sapzurro

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plage paradisiaque au Panama. Frontiere oblige il ya beaucoup de militaires

Plage paradisiaque au Panama. Frontiere oblige il ya beaucoup de militaires

La plage de La Miel au Panama est tres belle et la couleur de l’eau nous rappelle la Thailande, cependant il y a beaucoup de dechets sur le sable et dans l’eau, quel dommage!

On dort a l’ecart du village dans un mini hotel (2 chambres) tenus par un couple d’italiens tres sympa. On y passe une super soiree a discuter en mangeant de delicieuses carbos. Mais le lendemain matin c’est la cata, on decouvre qu’on s’est fait devorer par une sorte de mouche de sables. Resultat environ 150 piqures chacun sur les pieds et les bras. C’est vraiment horrible car ca demange terriblement et ce pendant les 10 prochains jours…

On retourne a Capurgana une nuit (au passage on degustera des langoustes les pieds dans le sable) puis on reprend le bateau et le bus (9 heures) vers Medellin. La ville est tres agreable, elle est reputee pour son climat ideal mais surtout car on y trouve les plus belles femmes (refaites) du monde. On y a passe une journee sympa, ou on a admire les peintures de Botero et les formes genereuses des habitantes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une peinture de Botero, le hero local

Une peinture de Botero, le hero local

Dans une rue de Medellin

Dans une rue de Medellin, des personnes utilisent des machines a ecrire!

Apres un dernier bus de nuit (notre dernier bus de nuit du voyage, youpi!) nous revoila a Bogota ou se termine notre periple. On visite le musee Botero de Bogota mais on ne fera pas grand chose d’autres a part se reposer..

On est un peu triste que le voyage se termine mais on a hate de retrouver nos proches qu’on a pas vu depuis un an.

On prend l’avion Bogota – Madrid le 13 Avril 2014, date qu’on gravera dans nos memoires tout comme le 13 Avril 2013!  On ecrira bientot un article « bilan » de notre voyage… a bientot sur les ondes

 

Infos pratiques:

Bus Cartagena – Monteria: 40,000 ; Bus Monteria – Turbo: 30,000 ; Hotel Turbo Florida Residences : 30,000 pour 2 ; Bateau Turbo Capurgana: 55,000/pers + 600 par kilo (apres 10kg gratuit de bagages) ; Bus Turbo – Medellin : 50,000 a prendre juste a cote du port (attention aux rabatteurs agressifs qui sont inutiles!) ; a Medellin Hostal Casa Blanca: 20,000/pers en dortoir ; Bus de nuit Medellin Bogota : 65,000 ; Hotel Bogota Baluarte (super) : 40,000 pour chb dble.

 

 

This Post Has 4 Comments

  1. tonton grego dit :

    Bravo! Clap de fin, j’ai note beaucoup de superlatifs de ouf sur votre periple sudamericain, ca fait zizir!

  2. marielle dit :

    Et vous finissiez votre trip par Nice :-)?
    Promis, vous y verrez la plus belle merveille du monde : Essa, ma fille ! :)
    Bisous Lulu et Timo !

    • Tim et Lulu dit :

      Désolée Marielle, on a fini par Aix en Provence, on y était presque! Mais j’ai hâte de rencontrer Essa, je ne doute pas qu’elle est la plus belle merveille du monde (en toute objectivité bien sur)!!

Leave A Reply





Current month ye@r day *