Valparaiso, la ville en arc en ciel

De retour de l’ile de Paques nous partons 2 jours a Valparaiso. A seulement 2 petites heures de bus de Santiago, on decouvre une ville aux multiples couleurs qui s’etendent a travers ses collines. Pas etonnant qu’elle ait inspire et attire tant d’artistes.

A peine arrives nous voila en marche a travers ses vielles ruelles pentues et colorees. On sent ici un style et une energie unique, chaque rue et chaque maison a son identite.

20131221-20-37-3

20131221-23-30-27

On dejeune dans une librairie-cafe originale et tres sympa.

20131221-18-41-1
On se balade ensuite dans le cerro (colline) conception et le cerro Alegre, on profite de la vue sur la baie tout en admirant les maisons historiques. Une des particularites du centre historique (classe a l’UNESCO) est qu’il y a des tags partout dans la ville, mais de splendides tags, realises par de veritables artistes.

20131221-20-47-7

 

20131221-21-43-18

20131221-23-34-29

20131221-21-49-20

Dans le quartier du vieux port on sent que l’ambiance est differente, plus aucun touriste mais des locaux pas tres accueillants, on comprend mieux pourquoi tant de monde nous avait mis en garde sur la securite a Valparaiso. C’etait dans le passe le plus grand port d’Amerique du Sud jusqu’a l’ouverture de canal de Panama en 1914.

 

20131221-21-14-13

20131221-21-38-17

On peut remonter dans les hauteurs en prenant des (tres) vieux funiculaires, il y en a un peu partout et c’est bien pratique.

20131221-21-26-15

Le deuxieme jour nous prenons le bus qui parcourt les hauteurs de la ville et nous depose a la Sebastiana, l’une des trois maisons du poete Pablo Neruda. Elle est encore plus grande et plus belle que la Chascona, sa maison qu’on avait visite a Santiago. On parcourt ensuite dans le cerro bella vista le museo a cielo abierto (le musee a ciel ouvert), une grande boucle ou l’on peut decouvrir des peintures de rue plus ou moins reussies (ca depend vraiment des gouts) mais toutes etonnantes.

20131222-18-13-42

20131221-22-00-22

C’est deja le moment de retourner a Santiago puis Paris pour Nicole. On gardera vraiment un bon souvenir de cette ville tout en couleur, qui nous a un peu rappele Penang et ses artistes de rue.

On est triste de quitter Nicole et de passer Noel loin de nos familles mais ca fait partie des inconvenients de notre voyage. On passera ensuite une semaine chez Macarena a Santiago.

Les photos ici

This Post Has 1 Comment

  1. Astrid dit :

    Ah Valparaiso…que de souvenirs colores…!
    Ca me rappelle un petit poeme de Pablo…

    Il meurt lentement celui qui ne voyage pas

    celui qui ne lit pas,

    celui qui n’écoute pas de musique,

    celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux

    Il meurt lentement

    celui qui détruit son amour propre,

    celui qui ne se laisse jamais aider.

    Il meurt lentement

    celui qui devient esclave de l’habitude

    refaisant tous les jours les mêmes chemins,

    celui qui ne change jamais de repère,

    Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements

    Ou qui ne parle jamais à un inconnu

    Il meurt lentement

    celui qui évite la passion

    et son tourbillon d’émotions

    celles qui redonnent la lumière dans les yeux

    et réparent les coeurs blessés

    Il meurt lentement

    celui qui ne change pas de cap lorsqu’il est malheureux au travail ou en amour,

    celui qui ne prend pas de risques

    pour réaliser ses rêves,

    celui qui, pas une seule fois dans sa vie,

    n’a fui les conseils sensés.

    Vis maintenant!

    Risque-toi aujourd’hui!

    Agis tout de suite!

    Ne te laisse pas mourir lentement!

    Ne te prive pas d’être heureux!

    Profitez les amis! On a quand meme hate de vous revoir 😉

Leave A Reply





Current month ye@r day *