Kashan, un petit bijou

Kashan est un veritable petit bijou! Nous avons adore cette ville calme et tranquille (surtout comparee a Teheran). Nous logeons grace au conseil de Mr Mousavi de notre hotel a Teheran, dans une jolie guest house de type maison traditionnelle dans le centre historique.

Les rues, les maisons sont couleur de sable. Les murs sont fait d’une sorte de terre glaise melee a du foin, ca donne une harmonie au lieu, c’est plein de charme.
Kashan_1 (65)-5

Notre guest house possede une cour interieure avec un petit bassin, que c’est agreable!

Le courtyard de notre guesthouse

Le courtyard de notre guesthouse

Notre chambre est en sous-sol, ce qui permet de garder la chaleur l’hiver et la fraicheur l’ete.

Des notre arrivee, nous partons a la decouverte de la ville. Nous visitons une splendide maison traditionnelle transformee en musee (Tabatabei traditional house). Elle appartenait a une famille tres riche. On y trouve une certaine  harmonie et une grande richesse en decoration, c’est tres beau. On rencontre un iranien qui parle francais, tres sympa il vient de Teheran et va commencer un travail de guide dans cette guesthouse, il a l’air tres content de rencontrer des francais et se demande pourquoi nous venons en Iran.
Kashan_1 (87)-8

Ali, un iranien qui parle francais

Ali, un iranien qui parle francais

A force de bavarder on se rend compte que nous sommes en retard de 30 mn pour le diner prepare uniquement pour nous a la guesthouse. On rentre au pas de course et c’est parti pour des boulettes de viande en sauce avec du pain pita. Il y a une cruche d’eau melee au yaourt avec plusieurs herbes dont la rose. Timo en rafole! Kashan est connue pour sa creation d’eau de rose. On vend cette eau partout en ville et les rosiers parfument les cours interieures des habitations.
Un repas traditionel de Kashan

On rencontre un couple de jeunes Slovenes, David et Nina, que l’on avait deja croise a notre hotel de Teheran, c’est l’occasion de remarquer qu’il y a tellement peu de touristes en Iran qu’on croise souvent les meme personnes (cela se verifiera plein de fois par la suite car on les croisera encore a Esfahan!). Tres sympa de discuter avec eux on apprend pas mal de choses sur leur pays ou ils ont des problemes similaires a la France (politique, economique, chomage)… du coup ils revent d’aller vivre en Australie!

Le lendemain sur les conseils d’Arya, nous partons en taxi pour Abyaneh a une heure de route de Kashan. C’est le pere du gentil proprietaire de la guest house qui nous y amene. La route longe un desert de dunes de sables, de pierres mais aussi quelques canons militaires, espece de lance fusee et ca ne nousrassure pas vraiment… On monte en altitude et il fait frais lorsque nous arrivons dans ce village beaucoup plus touristique que Kashan! Un groupe de 10 touristes belges et plusieurs cars d’enfants iraniens sont deja sur place. C’est etonnant, car on a l’impression d’etre au milieu de rien!

Le village est aussi en terre glaise mais de couleur rouge cette fois ci. C’est tres joli! Il y a des balcons en bois, une jolie mosquee avec une vue superbe sur les montagnes environantes.
Kashan_1 (276)-26
Kashan_1 (300)-28

On dejeune dans une grande cour amenagee en restaurant avec air conditionne, il est 14:30 quand nous arrivons et il y a un monde fou! On mange l’habituel kebab avec du riz et du yaourt…

L’ancien hamam est superbement decore de l’interieur et Timo demande l’acces au toit d’ou on a une belle vue sur la ville.
Kashan_1 (389)-40

La mosquee est elle aussi tres belle et surtout tres haute! Contrairement a la Turquie, on ne voit, ni ne rentre a l’interieur d’un dome. La mosquee se presente comme une place entouree de murs decores.
Kashan_1 (495)-53

Timo se fait ami avec 4 jeunes assis la. Ils parlent de foot, du match Dortmund- Real, blabla.. Et Messi il est trop fort… Blabla… Le Bayern, Barca, PSG, blabla… Lulu ne comprend rien mais elle est contente car elle peut faire une photo des ados.
Des jeunes Iraniens passionnes de foot

Ils nous montrent un membre du « clerge » comme ils disent qui discute avec d’autres personnes. En effet, cette mosquee semble loger des jeunes a plein temps, sortes de moines. On les voit jouer au volley quelques minutes plus tard au fond de la mosquee.
Des religieux font un volley dans la mosquee!

On termine la journee par la visite du bazaar ou Lulu en profite pour s’acheter un « manteau » bien conseillee par un groupe d’iraniennes qui n’arretent pas dire “Bioutiful” des qu’elle essaye un vetement. Enfin une veste tres fine un peu plus stylee que l’horrible habis noir achete cherement a Istanbul!

Lulu vient d'acheter un manteau a la mode iranienne

Enfin, on boit un the en sous sol dans un ancien hammam transforme en maison de the. Certains fument le narghile.
Kashan_1 (519)-60
Le lendemain nous prenons le train pour Yazd.

Lien vers les photos

Infos pratiques:
Noghli House: 800,000 IRR/nuit et 400,000 le repas inhouse
Taxi pour Abyaneh: 650.000 IRR aller retour

This Post Has 3 Comments

  1. Sepidar dit :

    Super, qualité Grand Reporter !
    Faty, Nima et la famille ont visité Abyaneh il y a deux ans, on pourra comparer les photos, il y a même un montage de videos prises par Mehdi. A+ Bises

  2. Astrid dit :

    Bioutiful les amis! Vous donnez envie de visiter Kashan et deguster ces plats gastronomiques…

  3. FabGreg dit :

    Deux précisions.

    Sur la route pour Abyaneh, vous êtes tout simplement passé devant la centrale d’enrichissement nucléaire de Natanz. D’où l’espèce de canon lance-fusée (= défense anti-aérienne, DCA).

    Par ailleurs, la mosquée Agha Bozorg inclue une madrassa, d’où les étudiants en religion (= « taliban » en persan).

    Fabrice

Leave A Reply





Current month ye@r day *